Qu'est-ce qu'une pénoplastie?

Qu'est-ce qu'une pénoplastie?

Qu'est-ce qu'une pénoplastie?

La pénoplastie désigne la chirurgie esthétique du pénis visant à l’agrandir ou l’élargir via différentes méthodes. Une pénoplastie consiste essentiellement à allonger la longueur du pénis via la chirurgie même s’il existe de nombreuses méthodes non chirurgicales controversées.

En général une pénoplastie peut comporter une option d’élargissement du pénis, souvent en combinant la procédure d’allongement. Si d’autres zones autour de l’organe reproducteur masculin peuvent faire l’objet de différentes procédures, comme la forme du pénis en soit, les testicules etc la pénoplastie peut également comprendre l’augmentation du gland.

La pénoplastie est avant tout une chirurgie du pénis

Vous lirez de nombreuses informations sur le pénis et ses différentes techniques d’augmentation mais pour les spécialistes une pénoplastie est un type de chirurgie du pénis. Cette opération est classée comme chirurgie esthétique et est généralement l’une des procédures rentrant dans le rang des compétences des chirurgien esthétiques certifiés mais également de certains urologues.

Oublions les commentaires infinis sur le sujet et considérons que la pénoplastie est une chirurgie. En effet vous lirez des quantités infinies de commentaires sur les solutions miracles d’agrandissement du pénis, comme les pilules, de petits appareils comme des extendeurs, des crèmes, des chirurgies non invasives etc mais pour que cela fonctionne seule la chirurgie est la solution pérenne.

Il y a également de nombreuses études controversées si l’utilité de l’injection de matière comme bien sûr de l’acide hyaluronique ou de la graisse du patient mais chacun doit se poser la question de l’efficacité sur la longueur du pénis. Injection de la graisse permet-elle réellement d’augmenter la taille du pénis, si oui à quel endroit du pénis ?

La pénoplastie visant à allonger le pénis

La chirurgie du pénis en matière esthétique vise surtout à allonger le pénis ou du moins en pratique à l’étirer ou même, quant on étudie plus profondément la question, à donner le maximum de longueur que l’homme a en lui et qu’il ignore la plupart du temps.

La plastie du pénis sera alors d’allonger le pénis en jouant sur les ligaments suspenseurs entre le haut du pénis et la partie osseuse de l’homme. C’est la technique de loin la plus efficace mais encore faut il qu’elle soit maitrisée. Les chirurgiens spécialistes de cette procédure sont moins nombreux que les doigts d’une main dans le monde, il importe donc de se renseigner et de choisir le plus compétent. Par ailleurs vous lirez également d’autres technique de chirurgies du pénis pour la longueur dites « invasives » consistant à toucher d’autres parties du pénis et dont l’efficacité est très douteuse.

On considérera que des opérations annexes autres comme en matière d’urologie ou de réparations des troubles érectiles ne rentrent pas dans la catégorie de la pénoplastie.

La composante grossissement dans la chirurgie dite de pénoplastie

L’autre grande composante de la pénoplastie est l’élargissement du pénis. Par élargissement on parlera tantôt de grossissement, d’augmenter du diamètre, de la circonférence, en un mot de la grosseur.

Les techniques de grossissement du pénis sont moins controversées car il est plus aisé pour tout un chacun de comprendre que l’on élargit plus facilement le pénis par injection de graisse que de l’allonger avec de la graisse.

Ainsi les techniques varient fortement non seulement d’un chirurgien esthétique à l’autre mais parfois d’un fabriquant de gadgets ou même de pseudo chirurgiens.

Tout comme l’allongement il faut donc être vigilant sur la méthode employée pour faire grossir un pénis.

Si l’acide hyaluronique revient souvent dans les petits instituts esthétiques ou cliniques de chirurgie esthétique proposant cette solution comme une ligne de plus sur un catalogue comprenant différentes procédures de dermatologie à côté du Botox par exemple, il faut faire attention. En effet cette matière est non seulement peu stable dans le temps mais à causé de nombreuses complications en matière de pénoplastie.

Reste donc la graisse comme technique la plus évidente pour faire grossir son pénis. Si l’injection de graisse autologue (attention à ne pas confondre avec l’utilisation de cellules souches en matière de pénoplastie dont rien n’est encore prouvé scientifiquement) reste la meilleure méthode selon les plus grands chirurgiens pratiquant des pénoplastie comme le Docteur Jethon, encore faut-il savoir la maitriser.

En matière d’élargissement du pénis, les questions à se poser sont est ce que le chirurgien pratique cela de façon courante, est il certifiée, combien de pénoplastie pratique-t-il chaque année ? En d’autres termes il importe surtout de savoir s’il fait quasiment que cela. Par ailleurs, la clinique esthétique semble-t-elle spécialisée dans les pénoplasties ou alors est ce juste une clinique comme une autre proposant des procédures de lipofilling pour la pénis comme elle le propose non seulement pour les rides du visage mais aussi pour augmenter les seins ou les fesses ? Il faut aussi demander quelles zones sont traitées sur le pénis ou encore comment est-ce réparti ? La graisse est-elle traitée ou tous les tissus sont réinjectés ?

Combien coûte une pénoplastie combinée, quelles méthodes d'augmentation marchent vraiment?

La question de l’augmentation du gland dans la pénoplastie

Nous ne rentrerons pas dans les détails de la technique consistant à augmenter le gland mais l’on considère généralement que l’une des principales composantes de la pénoplastie car en effet comment envisager la longueur ou la grosseur sans considérer l’extrémité ?

Ainsi on peut se demander alors si la pénoplastie est faite pour moi ?

La première question à se poser lorsqu’on envisage une pénoplastie semble évidente quoique les réponses ou attentes sont parfois très différentes, elle est simplement « pourquoi je veux faire une pénoplastie ? ». Ce sera la première question que votre chirurgien vous posera.

Les motivations sont diverses, la volonté est plus ou moins forte et l’on constate souvent qu’elle remonte tout simplement à loin chez certains hommes. Comment ne pas le comprendre quand depuis toujours les hommes se mesurent souvent à leur seul appendice dès le plus jeune âge ? Chez certains hommes il s’agit d’une réelle souffrance, chez d’autres un désir enfoui depuis longtemps et même certains en rêvent en pensant que cela n’est pas accessible car impossible à réaliser (ils devraient savoir qu’enfin depuis quelques années cela marche, pour peu que l’on choisisse le bon spécialiste). Enfin on note parfois que la pratique sexuelle, l’expérience ou les attentes des partenaires sexuels sont un facteur clef dans la motivation de passer à l’acte.

Disons que la pénoplastie est faite pour celui qui la désire. Elle n’est pas faite pour celui qui a des attentes irréalistes en matière d’allongement ou de grossisement. Par ailleurs la pénoplastie peut être tout simplement malheureusement impossible à réaliser pour celui qui a eu une complication ou fait n’importe quoi avec des appareils de l’ordre du gadget. Beaucoup de demandes de pénoplasties sont malheureusement des demandes en réparation de mauvaises pénoplastie. Ainsi des procédures ratées des douleurs post opératoires, des complications survenant à causes de chirurgies mal maitrisées par des chirurgiens peu scrupuleux non seulement discréditent les meilleurs chirurgiens mais rendent parfois impossibles les réparations de mauvaises pénoplasties.

Il faut donc choisir le bon chirurgien pour sa pénoplastie et éviter tout gadget ou procédures chirurgicales douteuses comme premier bon conseil.

L’anatomie du pénis sera également à facteur à considérer pour une pénoplastie. Ainsi l’angle du pénis en érection, le fait d’être circoncit ou non, la taille du prépuce, l’accumulation de peau atour du prépuce ne conduira par votre chirurgien esthétique au même diagnostique.

Ce que n’est pas une pénoplastie

La pénoplastie ne doit pas être confondue avec la phalloplastie. En effet les traductions dans différentes langues n’ont pas le même sens. Disons que la phalloplastie ne vise pas à allonger ou grossir le pénis mais à le créer ou le réparer. Cette chirurgie s’adresse en premier aux personnes désireuses de changer de sexe.

La phalloplastie est donc une procédure chirurgicale totalement différente dont l’objectif est également totalement différent.

Les réparations liées aux problèmes de pénis rentreront également dans la catégorie phalloplastie ou mêmes dans les services urologiques. Les problèmes de courbure de pénis, les problèmes de maladie de Peyronie ne sont pas des pénoplasties.

Votre chirurgien compétent en matière d’allongement du pénis par la suspension des ligaments suspenseurs saura généralement traiter vos problèmes courbure car cela rentre dans son champ de compétences tout comme bien évidemment la maladie de Peyronie.

Enfin disons que les problèmes liés et souvent confondus entre la pénoplastie et les problèmes purement sexuels ne rentrent pas dans les cas de pénoplasties.

Si l’on considère qu’avoir recours à une pénoplastie réussie accroit immédiatement l’estime et l’assurance d’un homme et donc mécaniquement sa capacité sexuelle, les troubles érectiles sont une problématique différente de la simple pénoplastie.

Ainsi vous devrez traiter vos problèmes érectiles de façon différente de ceux de votre envie d’agrandir votre pénis. Bien évider on peut avoir les deux problèmes en même temps et considérer qu’il peut y avoir une connexion entre ces deux questions mais il faudra les traiter séparément.

En général il est demandé de traiter ses problèmes érectiles en premier puis d’envisager une pénoplastie en second. Ainsi devront se poser les questions habituelles en matières de troubles érectiles avec la constitution d’un dossier, les problèmes cardio vasculaires, le diabète etc. En soit on peut dire que rien ne sert à allonger son pénis ou le grossir si on continue à avoir des troubles érectiles. Pour certains hommes il est difficile de faire la différence entre les deux car les deux problèmes peuvent être liés ou il s’agit alors d’un cercle vicieux. Comme pour tout cercle vicieux il faut alors traiter les problèmes séparément.

Allonger son pénis par chirurgie ou injection de matière soulève aussi la question des corps étranger au pénis comme les implants. Les implants péniens ne rentrent pas vraiment dans la catégorie des pénoplasties car ils visent aussi à traiter les problèmes érectiles dont notamment ceux en ayant à cause du diabète par exemple. La pose d’un implant pour le pénis est très technique et donc sera l’affaire de quelques cliniques spécialisées en implants péniens. Il peut arriver que certains chirurgiens esthétiques proposent des implants ou parties en silicone pour allonger le pénis, il semblerait que cela ne fonctionne pas pour le moment.

Trouvez une clinique pour vos soins